Forum Généactif
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Yonne (89)
Jeu 3 Nov - 11:30 par sophie

» Besoin d'aide à la lecture
Lun 31 Oct - 7:52 par Généadmin

» La généalogie de Tintin
Mer 26 Oct - 10:24 par Généadmin

» Spécialités Charentaises
Mer 26 Oct - 10:16 par Généadmin

» Bonjour, bonsoir
Sam 22 Oct - 12:53 par Fanny

» besoin aide au maroc
Jeu 20 Oct - 6:28 par glaglassdu91

» On ne croise pas le Pape tous les jours...
Lun 17 Oct - 13:16 par Généadmin

» Les archives Genevoises sur internet
Ven 14 Oct - 13:21 par Généadmin

» Véteau et Martin, les derniers charentais guillotinés
Mar 11 Oct - 6:43 par Généadmin

Liens amis

   
 




Genealogie


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes






Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier


Les condamnés à mort (liste non exhaustive) au XIXe siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les condamnés à mort (liste non exhaustive) au XIXe siècle

Message par Généadmin le Ven 9 Sep - 19:27

Listes des condamnés à mort en France

De Yves-Marie Le Bellegou à Saint-Brieuc le 13 janvier 1870 à Jean-Michel Marx à Colmar le 28 septembre 1981 (liste non exhaustive)


Notes :
- La ville où se passe l'exécution capitale (ou bien où l'arrêt stipulait qu'elle aurait lieu) n'est indiquée que quand elle diffère de la ville où la condamnation a été prononcée.
- La mention d'une grâce sans précisions supplémentaire indique une commutation en peine de travaux forcés à perpétuité. En cas de commutation supérieure (vingt ans ou dix ans de travaux forcés), l'information est mentionnée.
- Si la juridiction qui prononce la peine n'est pas la cour d'assises régulière, le fait est précisé dans la colonne "Lieu".
- Les termes "apaches" (à Paris) et "nervis" (à Marseille) désigne le même genre de délinquants, souteneurs, cambrioleurs, souvent membres d'une bande, principalement entre 1890 et 1920.
- "Section spéciale" (uniquement à Paris en août 1941) et "Tribunal d'Etat" (à Paris, puis en France, de septembre 1941 au printemps 1944) désignent les mêmes ignobles juridictions d'exception, créées sous l'Occupation pour décider de la mise à mort - sous des apparences pseudo-légales - d'opposants au régime de Vichy.

Trop long pour copier-coller, je mets donc le lien. Wink

avatar
Généadmin
Admin

Messages : 637
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 56
Localisation : Jarnac

Voir le profil de l'utilisateur http://geneactif.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum