Forum Généactif
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Yonne (89)
Jeu 3 Nov - 11:30 par sophie

» Besoin d'aide à la lecture
Lun 31 Oct - 7:52 par Généadmin

» La généalogie de Tintin
Mer 26 Oct - 10:24 par Généadmin

» Spécialités Charentaises
Mer 26 Oct - 10:16 par Généadmin

» Bonjour, bonsoir
Sam 22 Oct - 12:53 par Fanny

» besoin aide au maroc
Jeu 20 Oct - 6:28 par glaglassdu91

» On ne croise pas le Pape tous les jours...
Lun 17 Oct - 13:16 par Généadmin

» Les archives Genevoises sur internet
Ven 14 Oct - 13:21 par Généadmin

» Véteau et Martin, les derniers charentais guillotinés
Mar 11 Oct - 6:43 par Généadmin

Liens amis

   
 




Genealogie


Histoire-Généalogie, la vie et la mémoire des hommes






Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier


Guide de recherche généalogique en Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guide de recherche généalogique en Italie

Message par Généadmin le Ven 19 Aoû - 13:38

CARTE D'IDENTITE

Superficie : 301 262 Km2
Longueur : 1 200 Km
Population : 57 291 000 habitants
Capitale : Rome
Langue officielle : Italien
Monnaie : Euro, anciennement la Lire
Religion : Catholique, on ne compte 200000 protestants et 35000 juifs.
Statut : République depuis 1946
Président de la République : élu pour 7 ans par le Parlement et des délégués régionaux.

HISTORIQUE

Le clergé a détenu très longtemps le monopole de l'état civil. Les archives religieuses sont conservées dans chaque paroisse et remontent parfois jusqu'en 1545. Elles se composent des registres des baptêmes, des mariages et des inhumations, mais également des listes des paroissiens. Ce privilège s'est en partie perpétué jusqu'à aujourd'hui. Le concordat de 1984 reconnaît les effets civils des unions contractées par le mariage religieux lorsque celui-ci est transcrit sur le registre communal, et dit d'autre part que les sentences de nullité prononcées par les tribunaux ecclésiastiques sont automatiquement déclarés valables civilement par arrêt des cours d'appel.

Pendant de longues années, les prêtres accomplirent baptêmes, mariages et enterrements sans tenir un seul écrit. Dans les pays chrétiens, les populations étaient obligées de suivre la religion de l'état en retour des garanties politiques et de sécurité que l'état leur accordait. Etre citoyen d'un état et suivre la religion de cet état était une seule et même chose. Le prêtre paroissial, en baptisant et en célébrant les mariages, était le représentant de l'église, mais aussi celui de l'état, et, ainsi, avec le temps, il en vint à assumer les attributions d'officier de l'état civil. Il s'acquitta de ce rôle jusqu'aux conquêtes napoléoniennes, époque à laquelle l'union entre l'église et l'état fût momentanément rompue et les attributions d'officier de l'état civil confiées aux communes. Ce transfert de compétences s'effectua graduellement entre la fin du XVIIIème siècle et 1870, date de l'unité définitive et beaucoup de registres paroissiaux furent remis aux archives communales, provinciales, nationales.

Au début du XVème siècle les premiers registres apparaissent, avec cependant quelques exceptions :

On a des registres de décès de certaines villes datant de 1290 :

Guardiagrele (province de Chieti) : XIVème siècle.
Florence où le plus ancien registre de baptême remonte à 1423
Cava dei tirreni (Salerne) : milieu du XIVème siècle.
Fiesole, les registres de baptême de la paroisse de San Lorenzo Diacceto débutent en 1453
Luques, Pise, Sienne : baptêmes et décès depuis 1430.
Le premier registre de baptême italien connu commence en 1396 et se trouve aux archives diocésaines de Gemmons (Friulli).


L'utilisation du nom de famille remonte à la fin du XVIème siècle ou au début du XVIIème.

Le concile de Trente (1543-1363) ordonna à chaque paroisse de tenir un registre des baptêmes, mariages et décès et recensement des familles de la paroisse lequel contient les noms des personnes regroupées en familles avec mention du sexe, de l'âge et des sacrements administrés.


Bartiosa, dont l'ouvrage en latin " De officio e potestate parochi " publié en 1634 codifie les modalités de la tenue des registres paroissiaux, le plus important registre paroissial est le " Status animorum ". Véritable recensement des paroissiens avec noms, prénoms, filiation, âge et profession.

C'est en 1865 que la loi civile enregistrera nom et prénom fixant par là même l'orthographe, le plus souvent fantaisiste.

En 1933, un comité fut institué pour étudier les problèmes de population, et une commission pour l'histoire Démographique publia alors un important catalogue intitulé " Sources archivistique pour l'étude des problèmes de population " (3 tomes), à l'occasion du congrès international de démographie de la même année, une seconde édition fut publiée en 1939/1940. I1 s'agit d'une œuvre plus importante à laquelle de nombreux historiens notoires ont collaboré et qui comprend 11 tomes. Elle répertorie un grand nombre d'archives paroissiales pour les principaux centres urbains. Ce travail fut malheureusement interrompu par la seconde guerre mondiale.

Les sièges épiscopaux possèdent des archives concernant autant les paroisses qui ont été supprimées ou abandonnées que des paroisses encore en exercice mais dont les fonds ont été transférés ou regroupés.

Archives Notariales

Comme en France, les italiens font souvent appel aux notaires (achats et ventes, testaments...). Documents très riches, ils vous donneront de précieux renseignements sur la famille.

Comme en France, les registres de l'insinuation (registri d'insinuazione) ou registres de contrôle des actes répertorient tous les actes passés devant notaire.

Les archives notariales de plus de 100 ans sont conservés aux archives d'Etat.

Elles sont classées par notaires puis par nom, par ville, par hameau "fragionne".

Les Archives Nationales

L'Administration des Archives Nationales, qui dépend du Ministère de la Culture, tente aujourd'hui d'inventorier et de regrouper les archives des régions italiennes au travers d'un portail Internet unique, comme en témoigne son site (actuellement en construction) :

  • Ministero per i Beni e le Attività Culturali
    Dipartimento per i Beni Archivistici e Librari
    Amministrazione Archivistica Nazionale
    [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Autres sources

Le cadastre : le plus ancien pour le Piémont date de 1723 (il y a aussi un cadastre napoléonien qui date de 1805). On y trouve des cartes des villages avec les parcelles et un registre des propriétaires. Il est conservé à Turin, via Piave.
Les registres des Confrèries (religieuse ou professionnelles). Ces registres ont été supprimés à l'époque napoléonienne.
Registres de conscription : conservés à la ville capitale (Turin pour le Piémont)

Noms de famille

Presque tous les noms de famille italiens se terminent par une voyelle et beaucoup viennent de sobriquets descriptifs. Même après que les noms de famille héréditaires aient été adoptés en Italie, les sobriquets descriptifs ont souvent continué à se transmettre d'une génération à l'autre et ont petit à petit remplacé les noms de famille héréditaires. Cette pratique a engendré de nombreux noms d'animaux, de poissons, d'oiseaux et d'insectes. Les noms de famille suivants sont d'origine italienne et se terminent tous par une voyelle : Canella (celui qui vivait là où l'herbe couchée poussait), Medici (celui qui pratiquait la médecine), Pellicano (qui était sensé posséder les caractéristiques d'un pélican) et Rotolo (celui qui fabriquait des manuscrits ou écrivait dessus).

Quelques dates

  • Divisée en plusieurs Etats (Savoie, Piémont-Sardaigne...), l'Italie est en grande partie annexée par Napoléon.
  • 1815 : Les anciennes monarchies sont rétablies.
  • A partir de 1815, suite au congrès de vienne, l'Italie se retrouve sous la coupe de l'Autriche. L'idée d'une unité italienne commence à faire son chemin : c'est le début du Risorgimento.
  • 1859 : Victor-Emmanuel II, roi de Piémont-Sardaigne, libére la Lombardie occupée par les autrichiens.
  • 1860 : Les populations d'Italie centrale insurgées depuis 1859 votent leur réunion au Piémont.
  • 1861 : Le royaume d'Italie est proclamé avec Turin, puis Florence (en 1865) comme capitale.
  • 1870 : L'unité italienne est achevée.
  • 1871 : Rome devient capitale.


Régions, Provinces d'Italie
Abruzzo
L'Aquila, Teramo, Pescara, Chieti

Basilicata
Potenza, Matera

Calabria
Reggio Calabria, Cosenza, Catanzaro, Crotone, Vibo Valentia

Campania
Napoli, Avellino, Salerno, Caserta, Benevento

Emilia Romagna
Bologna, Reggio Emilia, Parma, Modena, Ferrara, Forlì - Cesena, Piacenza, Ravenna, Rimini

Friuli Venezia Giulia
Gorizia, Pordenone, Trieste, Udine

Lazio
Roma, Latina, Frosinone, Viterbo, Rieti
Liguria
Genova, Imperia, La Spezia, Savona

Lombardia
Bergamo, Brescia, Como, Cremona, Lecco, Lodi, Mantova, Milano, Pavia, Sondrio, Varese Monza e Brianza

Marche
Ancona, Ascoli Piceno, Macerata, Pesaro e Urbino Fermo,

Molise
Campobasso, Isernia

Piemonte
Torino, Asti, Cuneo, Novara, Vercelli, Verbano - Cusio - Ossola, Biella, Alessandria,

Puglia
Bari, Taranto, Brindisi, Lecce, Foggia
Barletta - Andria - Trani
Sardegna
Cagliari, Sassari, Nuoro, Oristano, Medio Campidano Carbonia - Iglesias Ogliastra Olbia - Tempio

Sicilia
Agrigento, Caltanissetta, Catania, Enna, Messina, Palermo, Ragusa, Siracusa, Trapani

Toscana
Arezzo, Firenze, Grosseto, Livorno, Lucca, Massa Carrara, Pisa, Pistoia, Prato, Siena

Trentino Alto Adige
Bolzano, Trento

Umbria
Perugia, Terni

Valle d'Aosta
Aosta
Veneto
Belluno, Padova, Rovigo, Treviso, Venezia, Verona, Vicenza
  • Généalogistes professionnels

Christian Serpero
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

  • Associations généalogiques

Collegio Araldico
Conte Dott. Ing. Roberto Colonnello Bertini Frassoni
Viale Tito Livio 176
IT - 00136 ROMA
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Società Italiana di Studi Araldici
Sign. Maurizio Achille de Julio de Juliis
Via G.B. Piranesi 26
IT - 20137 MILANO

Istituto Araldico Genealogico Italiano
Dr Pier Felice Degli Uberti
Via C. Battisti 3
IT - 40123 BOLOGNA

Centro Sardo Studi Genealogici
Via Generale Cagna 4
IT - 09126 CAGLIARI

Ancêtres Italiens Association généalogique basée à Ivry sur Seine (94)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Racines Italiennes Association généalogique basée à Saint-Dié (88)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

  • Liens extérieurs
Liste des 1 600 noms de famille les plus fréquents en Italie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Pour connaître, l'état de l'implantation du patronyme [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Dépouillement de tables et actes d'état-civil ou de registres paroissiaux en Italie [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Généadmin
Admin

Messages : 637
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 56
Localisation : Jarnac

Voir le profil de l'utilisateur http://geneactif.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum